Déjà 5 ans sans aller à Lherm... pour un peu on aurait oublié qu'en arrivant de la région paloise, ce n'était pas trop facile d'accéder au site...
On suit les premières indications, la bonne sortie (34) puis c'est le désert.
Déclenchement du GPS qui nous amène sur la bonne route... fermée par les gendarmes qui ne peuvent nous renseigner sur celle à prendre.
On tourne en rond un moment, puis on finit par trouver des panneaux qui nous amène à l'entrée classique, bon ce n'est pas la notre mais là l'explication est la bonne :)
Protégé par des tentes, nourris par des sympathiques jeunes gens, assis sur des sièges, nous pouvons goûter au plaisir d'être dans le 3e âge.
Il faut s'économiser pour ne pas dépasser (trop) nos limites, je parle pour moi le plus "ancien" du groupe de trois.

Et une fois chaud, voici le résultat des prises de vue, malgré le soleil habituel qui nous regarde de face, s'obscurcissant parfois de beaux nuages.
Matériel utilisé, Nikon D750 et D500, objectif Nikon 200/500.
Pour accéder aux images, cliquez sur les noms concernés :

Airbus A350, ATR72, Baron 58, CAP10, Crazy Piper, CriCri, DR400, EC135 Extra Falco, Falcon 50, Fouga, MDM1 Fox, Nord 3202, Parachutistes, Pilatus, Piper gros pneus, Pitts solo, Pitts et Extra, Rafale Solo Display, Stearman, T6, Tarmac.


Alors, disons-le tout net, malgré le ciel plombé par les nuages, ce fut un beau meeting !
Tout d'abord par la prestation des appareils, mais également, surtout même, par l'homme qui nous a nourri d'anecdotes, de renseignements techniques et de commentaires judicieux durant cette magnifique journée.

Comme la dernière fois, je trouve des dominantes "cyan" dans certaines images. J'avais accusé mon doubleur de focale, mais c'est plutôt une composante nuages+angle du soleil qui provoque cette perturbation. Beaucoup d'images en étant exemptes.

Par ordre alphabétique :

A380, ATR42, Beechcraft, Beluga, Bronco, Busard, Cartouche, Cri-cri, EC130, Ecureuil, Extra300, Extra330, Fouga, Fox, Hornet-Moth, Jungmann, L39, Lancair, Mustang, NH90, Piaggio, Piper, Skyraider, Stampe, Starduster, T6, TBM700, WT9


Par ordre alphabétique :
Airbus 380, Alphajet et ATR 72, Airbus Beluga, Breguet XIV, Casa 235-293, DC3, Patrouille ENAC ISAE, Extra 330, Jungmann, Nord 3202 et le Cri-cri, Les Oies et leur mère ULM, Patrouille de France, Parachutistes, Planeur, Pipercub, Ra17 et Stinson, Tracker

Les dominantes cyan (bleu, vert...), de certaines images, sont provoquées par l'adjonction d'un doubleur de focale. Si ce merveilleux appendice ne fait pas chuter la définition, il apporte une petite dominante jaune qui perturbe le bleu du ciel.


Cette année, nos amis Muretains se déplacent sur la Base Aérienne de Toulouse Francazal.
Il y a plus de 20 ans que je ne suis pas allé sur cette base, certainement lors de la dernière journée portes ouvertes. Je dois avoir quelques archives bien cachées... l'absence de téléobjectif m'avait fait renoncé à des prises de vues aériennes (je crois...). J'ai retrouvé cette photo, c'est Monsieur Mallet et son biplan. Malheureusement il devait disparaître dans les deux jours qui suivaient ce meeting. Un accident cardiaque en vol, le rêve de tout vieil aviateur, mourir aux commandes de sa passion.
C'est certain que je risque moins avec mon Nikon, tout en étant un ancien (donc vieil...) aviateur... basé à Francazal pour sa dernière affectation !

Je râle toujours à cause du soleil dans les yeux à Muret, problème résolu cette année, pluie brouillard nuages bas ont été nos compagnons pour la journée...
Pas de chance pour les valeureux organisateurs qui se dépensent sans compter sur cette manifestation. Équipé d'un appareil supportant les mauvaises conditions de prises de vues, j'ai réussi à extraire des images "potables". À noter le final de l'Airbus 380 qui illustre bien les conditions météo, l'on voit bien que c'est toujours la nature qui commande !

Cliquez ici !


Nous y voici, premier meeting de l'année.
Comme d'habitude le commentateur a été d'une précision chirurgicale. Tout était dit sur tout, sauf peut être le pourquoi de l'absence du Rafale. Ennuyeux ça, cela fait une dizaine d'années que je cours après !
Pour le reste, rien à redire, top organisation et soleil de feu.
Quand le speaker disait : "dites bonjour aux pilotes, ils vous voient", ce n'était pas du vent. La preuve par l'image, un agrandissement d'un des hublots du Transall...
Maintenant un petit message à m'sieur Nikon, cessez d'obéir au Marketing, et faites nous des appareils avec des capteurs dignes de ce nom. Cela veut dire "laissez de la place aux photosites", ne les réduisez pas à cette taille ridicule qui nous empêche de photographier normalement. Et ce n'est pas les logiciels internes qui pourront cacher cette hérésie. Plus il y a de pixels et plus les photosites sont petits, et moins ils acceptent les écarts de luminosité. Les ombres sont bouchées (et bruitées si on essaie de les remonter), les blancs brûlés. Alors retournez vers la qualité, et cessez de nous bassiner avec vos 10/12 Mégapixels.
Voici un exemple de ce que cela donne, à remarquer que le bleu du ciel a été lissé par le logiciel interne au boîtier (D200), cliquez ici !

Pour les images survivantes, c'est ici !


Tous les ans, je le dis : "déplacez le soleil, on l'a toujours dans les yeux", et bien ils l'ont fait. En arrivant ce samedi matin, rien, pas un rayon. Et comme la nature à horreur du vide, il a été remplacé par des nuages bas, de la pluie et du vent. L'avantage du vent, c'est qu'il fatigue même les nuages, dont tout doucement ils s'en sont allé voir ailleurs pendant que les avions prenaient possession de leur élément, l'air.
Et à nouveau, le contre-jour, il est très difficile d'avoir une bonne image, il faut vraiment que l'avion passe à un endroit précis, soit suffisamment bas, et fasse une passe "photographe" (incliné vers les spectateurs).
Bon, je râle, mais il y a le spectacle, et surtout ces passages spectaculaires de l'Airbus A380. Cette démonstration d'un savoir faire est époustouflante, voir une telle masse se déplacer avec la lenteur qui sous-entend une maîtrise parfaite du sujet.
Je serai curieux de voir la Patrouille de France sur A380, au moins les petits objectifs ne seraient pas frustrés...

Cliquez-moi pour la suite en images !


Premier meeting de l'année, du soleil (un peu trop sur le crâne dégarni...), de la boue mais c'est bon pour les rhumatismes. Une moto en rodage pour y aller, cela plombe un peu le temps restant pour les photos. Donc peu d'images, et très abîmées par le contre-jour.
Tout le reste était parfait, excellent accueil, un "speaker" qui défend parfaitement ses idées, spectateurs souriants, tout bien quoi !

Cliquez ici pour la galerie photos !


Pas d'étape du tour de France aérien, pas de Mirage qui vous secouent les tripes, mais ceux qui étaient là nous ont ravis.
Mention particulière à la démonstration de l'Airbus, extraordinaire de maniabilité à basse vitesse.

Cliquez ici pour la galerie photos !

Ils sont toujours là pour le final, j'ai trouvé que leur show n'avait aucun temps mort, il se passait toujours quelque chose !
Merci une nouvelle fois à la Patrouille de France, mais quand le soleil va-t-il se décider à changer d'endroit, Muret c'est le contre-jour assuré et des images parfois brûlées...


Cliquez ici...


Petite exposition des Ailes Anciennes, cliquez ici !


Attention, toutes ces images sont © Pierre GABRIELE, aucune utilisation sans un accord écrit de l'auteur...
Aucune utilisation sur Facebook n'est autorisée !

Pour une utilisation autre que personnelle, contactez-moi ici...