Nouvelle visite de la GECO sur Nogaro.
La GECO avec Nicolas Salchaud aux commandes, cliquez ici !
Les autres pilotes à l'entrainement, cliquez ici !
Quelques images dans les stands, cliquez ici !


Petite visite de l'équipe GECO à Nogaro.
Confiée à Lucas Mahias qui l'a emmenée de suite à une cadence intéressante :)
Les images au stand et en action, cliquez ici !
Oui, en fin de diaporama il y a d'autres pilotes, eux aussi tournaient en même temps que le missile Geco, disons "moins vite" ou pas à la même altitude...


Commençont par la journée du samedi...

Samedi sur la piste, cliquez ici !

Samedi autour des stands, cliquez ici !

Dimanche, cliquez ici !

Désolé pour ceux qui sont passés à travers les prises de vues, alors que d'autres y sont plusieurs fois, la vie est injuste parfois :)
Il peut y avoir séance de rattrapage au Toulouse Moto Classic à Arnos...


Temps (qu'il fait) gris, la plupart du temps (qui passe)...
Pas d'image sous la pluie, par respect du matériel.
Nouvelle optique pour cette année, un zoom 200/500 Nikon, le plus souvent à 500mm, cela va sans dire.
Merci aux organisateurs pour l'accès piste, et aux artistes qui ont officié sur la piste, et aux spectateurs venus les encourager malgré le mauvais temps.
Une petite pensée aux restaurateurs qui font un métier pas facile à gérer !

Les Supersport, cliquez ici !

Les Superbike, cliquez ici !

Les Side-car, cliquez ici !

Les PremotoGp, cliquez ici !

Les Europeanbike, cliquez ici !


Un week-end très perturbé par la pluie qui s'est invitée sans autorisation !
Le samedi très peu d'images, il a fallu se replier rapidement pour ne pas noyer le matériel photo.
Dimanche nous avons réussi à passer entre les averses, en loupant certainement de nombreuses sessions, désolé pour les absents...

Les solos, cliquez ici !

Les sides, cliquez ici !


Ne vous étonnez pas du petit nombre d'images pour les Superbikes, un incident technique ayant provoqué la surexposition massive d'une centaine de photos...
En installant le doubleur, j'ai tourné dans le mauvais sens de quelques millimètres, ce qui suffit à plier la pièce métallique qui transmet l'ouverture entre le doubleur de focale et l'objectif...

Pour la Coupe Honda, cliquez ici !
Pour les EuropeanBike, cliquez ici !
Pour les Superbike, cliquez ici !
Pour les Supersport-Pirelli, cliquez ici !
Pour les Sidecar, cliquez ici !


Albi a passé la main (contre son gré...) à Nogaro pour la finale !

- Coupe Honda, cliquez ici !

- Europeanbike, cliquez ici !

- Moto3, cliquez ici !

- Side-car, cliquez ici !

- Superbike, cliquez ici !

- Supersport, Pirelli 600, cliquez ici !



Je ne photographie que le matin, pour la bonne lumière, pour les lève-tard... tant pis :)

Pour le samedi :
- Solos
- Sides
- Stands

Et le dimanche :

- Solos
- Sides
- Ambiance

Il a fallu composer pour ne pas avoir des poteaux en mousse, des cônes de chantier, voire les deux en même temps.
Comme d'habitude, aucun animal n'a souffert ou n'a été blessé pendant les prises de vue...


Voici donc les images attendues, samedi et dimanche confondus :

- EuropeanBike
- Moto 3
- Pirelli 600
- Sides
- Superbike
- Supersport


Voici les photos du samedi :
en Solo, cliquez ici !
en Side, cliquez ici !

Pour le dimanche, c'est plus compliqué, une lumière "étrange" et des mesures incohérentes m'ont fait abandonner les prises de vues. Pas le même objectif que le samedi, et des surexpositions massives, il en reste malgré tout quelques unes regardables :
en Solo, cliquez ici !
en Side, cliquez ici !

Puis quelques images du Coyote Racing team, cliquez ici !


Petite matinée avec le Club Ducati, petite mais fournie en images...
Ambiance club + passion style Ducati, je dis style car il y avait d'autres belles italiennes (et pas que italiennes en fait...) sur la piste.

Les monos, cliquez ici !

Les twins, cliquez ici !

L'épreuve d'endurance, cliquez ici !


Le samedi :

- Moto3

- Pirelli

- EuropeanBike

- Side

- Superbike

- SuperSport

Un petit tour au restaurant...

Et les images du dimanche :

- la ligne de départ des Pirelli

- Moto3

- EuropeanBike

- Side

- SuperSport

- Superbike

Merci à JB Nonet pour son soutien, et au circuit de Nogaro pour son organisation et ses sympathiques commissaires :)


Sur le nombre de photos prises, certains n'y seront pas, désolé...
Je ne prends pas systématiquement tout le monde, mais je vois juste passer des formes et des couleurs et c'est un instant qui est figé.
Si vous trouvez que certain(es) sont plus souvent photographiés, c'est qu'ils (elles) font plus de tours que vous, donc plus rapides :)
Les Sides sont par ici, cliquez ici !
Les Solos sont là, cliquez ici !
Quelques images d'ambiance et les photos des Coyotes, cliquez ici !


Week-end un peu gris, lumière faible et diffuse, quelques gouttes qui sèment la perturbation.
De quoi animer la piste et les assistances...

Par ordre de taille :

- les 125

- les 600 Pirelli

- les SuperSport

- les TopTwin

- les SuperBike

- les Side-car

Et un petit tour un peu partout...


Donc pour cette édition des Coyotes, les images seront classées par la couleur des "pastilles" des séries.
Avant de démarrer, une petite pensée pour les commissaires de piste, et pour ceux qui oeuvrent pour alimenter ce beau monde, avec le chef...
Merci également à Camara Pau pour avoir parfaitement nettoyé mon capteur, pas une retouche à faire à cause des taches !

Toutes les séries sont en ligne, du moins celles que j'ai vues :

- série rouge

- série bleu (2 temps)

- série orange (sides)

- série blanche (sides)

- série verte

- série jaune


Après une petite inquiétude sur le nombre de spectateurs les vendredi et samedi, dimanche verra arriver de quoi remplir les parkings...

Les photos sont prises sur 3 jours, ce qui permet de varier les éclairages et angles de prises de vue.

Accès aux images par catégories...

125 cm3, cliquez ici !

Pirelli 600, cliquez ici !

SuperSport, ciquez ici !

TopTwin, cliquez ici !

Superbike, cliquez ici !

Side-car, cliquez ici !

Quelques portraits, cliquez ici !

Pour les spécialistes, les images sont réalisées avec un Nikon D700 (donc capteur 24x36) affublé d'un 300mm et d'un doubleur de focale, afin de montrer que je ne tremble pas :)
Pas de pied ni VR activé, tout est amorti par la masse musculaire de l'opérateur...


C'est en ligne, particularité : j'ai divisé en groupes mes différentes prises de vue.
Groupes ne signifie pas "série", c'est un peu au hasard en fonction de ma présence sur la piste.
La succession d'images est cohérente, mais il peut y avoir plusieurs séries dans un groupe...
Certaines séries peuvent être passées au travers, certains pilotes n'y sont pas, d'autres y sont plusieurs fois... c'est le hasard absolu. Enfin presque, car la Zerton de JP Persohn y faisait sa première apparition et Jean-Pierre posait ses roues pour la première fois aux Coyotes.
Ce n'est pas complètement un hasard si certains noms qui sonnent bien à l'oreille des anciens, voire des plus jeunes, se retrouvent souvent, quelques exemples : Alain Michel, Pasolini, Mike Di Meglio...

À vous de les retrouver :)

Donc le groupe 1, c'est ici !
Le groupe 2, c'est ici !
Le groupe 3, c'est ici !
Le groupe 4, c'est ici !
Quelques portraits, ici !
Les Side-cars, c'est ici !

Autre évènement pour nous, le retour sur la piste (en tant que photographe) de mon jeune frère, il y avait plus de 25 ans que nous n'avions pas été ensemble derrière nos boîtiers, merci à Laurent Tomas de l'avoir permis. Je le remercie également pour m'avoir proposé d'accéder à ses manifestations après une déconvenue à Moto Légende, son bail court toujours (99 ans) et j'espère que celui qui prendra sa suite continuera dans le même sens. Sinon il sera traité de "coyote à foie jaune", quoique c'est déjà leur nom, et le foie jaune, c'est déjà fait aussi ;)
Son site naitra un jour, moins fourni que le mien car ses archives ont été presque toutes détruites par une inondation.

Petite parenthèse pour montrer que l'esprit des Coyotes est vif et qu'il ne manque pas de bras pour l'organisation...

Bonne visite !!


Un temps idéal pour un photographe, gris/nuageux le matin pour le modelé des images, soleil l'après-midi pour des couleurs qui "claquent".

Des plus petites aux plus grosses :
- les 125
- les 600 Pirelli
- les TopTwin
- les sides-cars
- les SuperBikes

À noter qu'il manque une catégorie, il faut bien que le photographe se repose... désolé pour les sacrifités (involontairement).
Mais une crevaison lente à l'arrière a obligé votre serviteur à rentrer plus tôt que prévu. Intéressant d'ailleurs le pilotage d'une PanEuropean de 330 kg avec l'arrière qui se dégonfle...


Comme c'est de la machine d'époque, ce sont des photos à l'ancienne "dans le filé" pour que cela soit meilleur :)
Petite vitesse d'obturation pour obtenir des roues qui tournent et des fonds en fondu.

Les premiers sont les solos, cliquez ici !

Les Sides-cars sont ici !

Un petit tour dans les stands pour voir des gens sympathiques, c'est ici !

Les derniers solos sont ici !

Merci encore à Laurent Tomas pour l'organisation de ces journées, vu le sourire des participants et des spectateurs, on sent que c'est une bonne thérapie.
Merci également aux commissaires qui m'ont facilité les accès, tout particulièrement sur une passerelle, ce qui m'a permis quelques vues inédites.
Et surtout merci à ceux qui m'ont envoyé des messages de sympathie, donc encouragé à continuer de fixer par l'image le temps qui passe. Et tout particulièrement, et par ordre d'arrivée dans la conversation, Hugues Mallet, Alain Michel, Claude Monchaud...

En attendant une page de liens, allez voir du côté de chez Hugues Mallet..., autre témoin de nos passions !


Il y a deux grandes familles dans (presque) chaque catégorie.
Les essais ayant lieu sous un radieux soleil, je ne voudrai pas être traité de faussaire par certains collègues (absents) disons... aquitains :)
Et montrer que sous la pluie j'étais également présent. Présents également de nombreux spectateurs courageux, car le dimanche c'était franchement humide et frais.

Donc je démarre par les petites qui n'ont peur de rien, les 125 : sur le sec, sur le mouillé.

Avant d'être taxé de favoritisme dans la catégorie 600, j'ai préféré "extraire" les photos de Randy Pagaud, dont voici l'adresse du site : http://www.team-ogp.com
Pourquoi cet intérêt envers Randy ? comme raconté dans ma partie Anecdotes/Rencontres (Accès Jeunes Motards), lors d'une concentration dans le Jura, ma BM avait avalé de l'eau et s'était arrêté au bord de la route. J'avais été dépanné par le Moto-Club Pello-Colla (1970...), et dans mes photos de l'année dernière j'avais repéré une machine qui avait en référence ce Moto-Club. Donc j'ai établi le contact et c'est le père de Randy qui m'a répondu. Jonction entre le Jura et les Pyrénées dans le Gers...
Les photos du fiston sont accessibles en cliquant ici !

Ses petits camarades sont ici, sur le sec, sur piste humide !

Cette fois que du sec, les side-cars...

Les Superbikes, au sec, sous le déluge...

Les ProTwins, sol sec, sol mouillé.

Quelques images d'ambiance.


Nous y voilà, toutes les images sont en ligne, et cela pèse !

J'ai séparé par grandes catégories, soit les Sides, les Solos.

Puis quelques vue en détails, des Portraits pour bien voir les "valises" créées par un samedi soir un peu difficile pour certains...

Un passage par la prégrille et quelques machines dans les stands, c'est ici !

Et puis, on m'a souvent fait remarqué que cela manquait d'érotisme, exotisme il y a (les sides ?), mais érotisme non ! donc exceptionnellement il y aura de la fesse sur mon site, il faut cliquer ici !!

Bonne visite... et merci encore pour l'invitation et le spectacle.


Quel succès pour la motocyclette, un parking qui déborde de machines, la relève est arrivée !

J'ai regroupé les images par catégories, les 125, les Junior 600, les Sides, les Superbikes, les SuperSport 600 et pour terminer les TopTwin.

Petit commentaire, sur deux de mes collègues et néanmoins amis. D'abord le p'tit, euh non pas petit, jeune. Je suppose que Bruno se dit : pourquoi avoir un si beau boîtier avec une optique aussi petite :)

Et puis Gérard, courant dans tous les sens pour être partout à la fois, il lui fallait bien une aide motorisée.

Et enfin quelqu'un qui était au-dessus de tout ça :)

Petite remarque sur des spectateurs qui houspillait l'organisation après un accident de Side et la pseudo lenteur de la réaction. Le but n'est pas de provoquer un carambolage général en "lançant" une ambulance sur la piste. Les secours sont arrivés, rapidement, par l'extérieur de la piste. La piste était imbibée d'eau à cet endroit et il était impossible d'amener un véhicule sans l'embourber.

À très bientôt sur cette piste...


Donc ce fut un week-end avec les yeux dans le bleu, tellement beau que je n’ai pas pris le risque d’être sur la piste l’après-midi… Les photos sont prises le matin, fin de matinée pour le samedi, pour cause de recherche du "patron" qui donnait l’autorisation d’accès piste… Sésame autour du bras, je me rétamais sous le tunnel qui mène à la passerelle Dunlop. Un mélange subtil d’eau et d’huile avait eu raison de l’adhérence des chaussures de randonnée… Heureusement le précieux objectif était encore dans sa housse, housse qui a encaissé le choc et l’a protégé de l’immersion. C’est vrai que la moto c’est dangereux, surtout à pieds !

Donc les images du samedi c'est ici...

Et pour le dimanche, c'est là...

Merci les Coyotes pour ce week-end "en famille", vous portez haut les couleurs de l'esprit motard, celui qui est insoluble dans la politique et la bêtise humaine...


C'est sur un circuit profondément modifié que redémarre la saison moto. Modifié quant à l'emplacement de la tour de contrôle et des stands, et divers autres aménagements. Pour l'accueil, c'est comme d'habitude, souriant, affable, bref un exemple !
Cette fois j'ai fait une demande d'accès piste sans avoir de carte de correspondant, juste un courrier avec quelques images passées dans la presse en 2006 et j'ai eu mon entrée sans problème. Une décharge à signer et hop direction la piste. Merci à l'organisation d'avoir compris l'importance d'enregistrer cet événement.
Justement, faisons un rapide tour de propriétaire, d'abord la belle tour, puis les stands, les boxes...
Plusieurs parkings pour accueillir tout le monde, celui à l'intérieur du circuit à de quoi faire rêver, prévoir un écran large...
Parking typique des motards, toutes sortes de bécanes, toutes marques, un éclectisme qui ferait rager ceux qui veulent niveler le monde entier. Et en plus d'être tous différents, les motards sont terriblement solidaires, belle leçon permanente d'intégration et d'indépendance.

Les premiers en piste, les 125...

Ensuite les Junior 600, pas beaucoup car suite à une erreur de manipulation, je me suis retrouvé avec une mauvaise mesure de lumière. Donc ce qu'il reste des 600...

Les spectaculaires Side-cars...

Les ProTwin ici...

Les Superbikes maintenant...

Les 600 Supersport...


N'ayons pas peur des mots, ce fut une totale réussite. Convivialité, amabilité, passion commune, accès photographe facilité, tout le monde discute avec tout le monde, que du bonheur. Enfin pas pour tous, il y a eu aussi des coups de soleil sur des mollets poilus (Coyote à t-shirt jaune...), des faces rougies autant par le plaisir que par les coups de soleil, des douleurs à force d'arpenter les allées, mais on n'était pas obligé !

Donc ce clin d'œil à Claude a dû être suffisamment appuyé pour qu'il nous voit, d'ailleurs quand je regarde les nuages, j'ai parfois l'impression que certains sont retaillés pour mieux tenir le ciel. Qu'en courbe d'autres passent mieux, que même les rayons du soleil ont une drôle de trajectoire, il y est certainement pour quelque chose !

Puisque c'était pour lui, démarrons par sa production et quelques images en action des superbes machines, en cliquant ici !

Je ne sais pas si c'est l'ambiance détendue qui était contagieuse, mais je n'ai jamais loupé aussi peu de photos. Je me suis risqué à la basse vitesse pour faire des "filés à l'ancienne" et malgré le poids de l'optique, il y a du résultat. Difficile de faire un tri, donc voici une nouvelle série...
Maintenant place aux voit... pardon aux sides :)

Et la dernière fournée avant de partir en vacances.

Voir des machines des années 70 dans un tel état est vraiment formidable, merci à ceux qui les restaurent. Merci également à ceux qui "collectent" des machines de Grand Prix et qui les confient à des pilotes lors de manifestations telles que celle-ci. Merci donc Alain Cortot pour ta superbe collection. La visite de pilotes de renom officialise encore plus cette manifestation. Merci à Sandrine, Éric, Hubert, Guy et Pierre (un bien beau prénom...) pour leur soutien. Merci surtout à Laurent Tomas et son équipé soudée qui a fournie le cadre qui a permis aux Coyotes de tenir la route, feront-ils un jour le freinage aux Moto-Légende ? Après tout Ago, qui a une faiblesse marquée pour le foie gras, serait parfaitement choyé chez nous...


Enfin l'hiver est fini, pour gagner du temps je jette mes images sans le nom des protagonistes...
Le temps du gris clair au gris foncé, avec pluie et éclaircies, ce que l'on appelle "variable" en météo. Les photos sont pareilles, variables en qualité en fonction du temps. Et puis surtout mon objectif est tellement lourd que les crampes me faisaient trembler. Celles du dimanche sont plus nombreuses, comme quoi un bon entraînement physique n'est pas superflu :)

Petite image de ceux qui arrêtent le temps (celui qui passe, pas celui qui nous envoie les nuages !).

Allez, cliquez sur ce lien...

Entrée dans la période sombre, plus de courses jusqu'en 2007, mais quand même un fond de tiroir, une centaine d'images qui étaient passées à travers, bonne visite.

Cliquez ici...


Le premier qui dit "Coyotes rassemblement de vioques" vienne me voir, j'ai plein d'autres jeu de mots aussi marrants... Euh ça concerne aussi les photographes, c'est même pas vrai que c'était que des vieux, y avaient aussi des anciens (très), des plus très jeunes (y a longtemps), enfin bon ne jouons pas sur les mots !
Qu'est-ce que j'ai dans mon fourre-tout ? mon Nikon comme d'habitude ! c'est quoi ça ?... c'est pour faire des datations au Carbone 14, hop attention, c'est juste pour donner un âge aux bécanes !.
Comment ça on peut pas dater un objet inerte, mais elles parlent, en passant à côté de la Vincent de Serge elle m'a bien dit "tu montes chéri", bon je suis fidèle et ma BM me regardait d'un œil bizarre (en fait elle a toujours un œil bizarre avec son phare plus petit...).
Bien, puisque ma prose ennuie certain(e)s je passe quelques images pour détendre, vous allez moins faire les fiers en vous voyant...

Cliquez avec vigueur sur cette ligne...


J'en connais un qui est voisin et qui a préféré aller photographier des vieux (comme lui !) pilotes sur un circuit plus au Nord. Tout ça pour prouver qu'une Guzzi peut faire encore plein de bornes... comment ça il y est allé en voiture !
Bon je ne le balancerai pas (je ne balance persohn).

Maintenant un petit mot sur Nogaro, il conserve cet attrait qui nous plaisait tant dans les années 70.
Paddock accessible au public, parking moto à l'intérieur du circuit, toutes les catégories représentées du 50 au Side-car. Et en plus d'être humain, le décor est superbe, ici point de barrières qui ne limitent la vue (et ne permet de voir la course... qu'à la télévision). Des dégagements naturels qui permettent de se rouler dans l'herbe si on se loupe, d'ailleurs on ne se loupe pas ici, on jardine et si ça passait c'était beau !
Comme souvent, le public arrive tout au long du week-end, et le dimanche, il est plein. Le motard n'hésite pas à faire le déplacement, même s'il mouille sa belle Ducati toute neuve ;-)
Et puis ici, le pilote qui chute est encore plus applaudi que celui qui gagne, alors pourquoi se priver d' attaquer, de s'en mettre une, et de repartir vite fait...

Autres acteurs, ceux qui sont entre l'arbre et l'écorce, entre la piste et le spectateur, entre jeunesse et maturité, entre matière et résultat, toujours à faire le grand écart financier pour être présent dans "notre" passion.

Et pour finir, avant les images, un grand merci à ceux qui bénévolement (espèce en voie de disparition...) assurent la sécurité pour tous. Et même plus pour les photographes comme moi qui n'ont pas toujours eu l'accréditation pour accéder au bord de piste : les Commissaires...

Un petit clic ici pour la planche contact...


Le plateau : 125, SuperSport, Hornet Cup, SuperProduction, ProTwin et Side-car une carte d'accréditation (merci La Vie de la Moto), du soleil pour le week-end.
Et puis surtout des spectateurs, un parc rempli, qui reflète bien le monde motard, regardez bien pas deux machines identiques. Tous solidaires et tous différents, pas prêt d'être dominés les motards.
Et puis tant qu'à passer un message, voici une pensée personnelle aux dirigeants de ce pays/ce monde : vous ne pourrez jamais empêcher les jeunes de l'être, même en provoquant chez eux un profond désarroi avec des actualités aussi morbides que des émissions TV débiles, il en restera toujours pour vous botter le cul !!!

Cliquez ici pour accéder à la galerie...

Il faudrait les noms sous ces photos, mais je n'avais pas les éléments...


Pour ceux qui veulent retrouver leurs racines, c'est-à-dire les courses des années 60/70, avec ambiance amicale des paddoks, coup de main entre pilotes, arsouilles sur la piste puis repas conviviaux, c'était à Nogaro !
Une fois n'est pas coutume, je vais commencer par les Sides, et pas uniquement parce qu'une passagère me plantait son regard dans les yeux à chaque passage, j'exagère ? observez bien le numéro 205...

Place aux passionnés qui restaurent et font rouler les Japauto, Véronique et Patrick Massé.
Rencontre d'abord par mail, puis aux Coupes Moto-Légende, nous avons pu enfin discuter plus longuement mais ici pas de barvadages, des images !! La Ducati MH Replica est piloté par Jean-Michel Matzarian, et comme j'aime les Ducati et que c'est un ami des sus-cités, aucune raison de ne pas mettre en ligne...

Avec plein d'autres pilotes qui se reconnaîtront, façon élégante de dire que je ne les connais pas... Inutile de m'envoyer un mail pour avoir reconnu Messieurs Debrock, Fau, Tchernine. Je n'ai pas oublié mes années folles, même s'il y a eu échange de machines...

Cliquez ici pour accéder à la galerie...

Et bien c'est fini pour cette fois, cartes mémoires pleines il m'a fallu rentrer à la maison, merci à ceux qui ont eu l'amabilité de me faire au revoir en partant. Triste mais pas mou, mon Varadero a dû encaisser un excès de fougue sur le retour, 25' de moins le dimanche soir que le samedi matin pour rentrer.
Il va vraiment falloir que je trouve une bécane pour aller tâter du bitume, et puis racheter une combine le cuir de la mienne ayant rétréci ces vingt dernières années...
Une petite photo du responsable de la manifestation, et puis une autre qui prouve la solidarité motarde.


Jeune radio dans l'Armée de l'Air, j'avais gardé en mémoire le premier vol du premier avion à réaction français, le SNCASO 6000. Son pilote ? Daniel Rastel...

Quelques années plus tard (les 70's), j'ai photographié sans le savoir le petit-fils de ce pilote, Michel Rastel.
S'étant reconnu sur mon site, il a engagé le dialogue, et maintenant c'est son fils Christophe que je photographie...

Comme il n'était pas seul, j'ai aussi immortalisé les autres, debout sur la barrière en béton pour passer l'objectif au-dessus des grillages. La prochaine fois j'aurai un accès piste !

Cliquez ici pour accéder à la galerie...


Test du premier reflex numérique Nikon, 2001...

Cliquez ici pour accéder à la galerie...


Pour ces courses de 750, essentiellement du noir et blanc, Kodak ayant loupé le développement de mes Ektachrome 160/400 Asa !
Imaginez la frustration, d'autant qu'une année tous les américains étaient là, et seules quelques images, d'une pellicule précédente, ont survécues.
Heureusement que le 2e boîtier était chargé en noir !

Cliquez ici !

mise à jour février 2010...


Pour Nogaro, c'est la fin de la remontée dans le temps (février 2010), certains remarqueront qu'il n'y a pas que le GP de France 78 dans cette série. Quelques images d'épreuves du Championnat de France s'y sont glissées. En général pas très bonnes (debout sur un fourre-tout en aluminium...), ce qui explique Michel Rougerie sur la Pernod, ainsi que ses partenaires du moment.
C'est dans cette épreuve que l'on peut voir le papa de Valentino, Grazziano :)

Cliquez ici !


Attention, toutes ces images sont © Pierre GABRIELE, aucune utilisation sans un accord écrit de l'auteur...
Aucune utilisation sur Facebook n'est autorisée !

Pour une utilisation autre que personnelle, contactez-moi ici...