Une fois n'est pas coutume, ce sont les images du deuxième jour qui arrivent en premier.
Pour le dimanche, Side-car, cliquez ici !
Les solos, cliquez ici !
Petite aventure de frein bloqué, cliquez ici !
Une particularité, des images prisent au compact hybride, donc pas de visée à travers l'objectif, mais un viseur sur un écran.
Au déclenchement l'image se fige 2/3 secondes, le temps que l'image s'enregistre.
Exercice intéressant, mais qui montre bien la montée en qualité de ces petits formats.
Lumix GX8, son grand frère GH5 conserve la visée..., cliquez ici !

Et voici les images du samedi, tout d'abord les sides, les solos étant en cours de tri...
Rude journée sous une grisaille persistante et une luminosité très basse, les ISO sont très haut (2 à 4500 iso) ce qui explique des imagres plus bruitées et un contraste moindre.

Les side-cars, cliquez ici !
Beaucoup d'images pour les solos, variations de lumières importantes, et changements de point de vue pour ne pas lasser...
Les solos, cliquez ici !


Commençont par la journée du samedi...

Samedi sur la piste, cliquez ici !

Samedi autour des stands, cliquez ici !

Dimanche, cliquez ici !

Désolé pour ceux qui sont passés à travers les prises de vues, alors que d'autres y sont plusieurs fois, la vie est injuste parfois :)
Il peut y avoir séance de rattrapage au Toulouse Moto Classic à Arnos...


Un week-end très perturbé par la pluie qui s'est invitée sans autorisation !
Le samedi très peu d'images, il a fallu se replier rapidement pour ne pas noyer le matériel photo.
Dimanche nous avons réussi à passer entre les averses, en loupant certainement de nombreuses sessions, désolé pour les absents...

Les solos, cliquez ici !

Les sides, cliquez ici !



Je ne photographie que le matin, pour la bonne lumière, pour les lève-tard... tant pis :)

Pour le samedi :
- Solos
- Sides
- Stands

Et le dimanche :

- Solos
- Sides
- Ambiance

Il a fallu composer pour ne pas avoir des poteaux en mousse, des cônes de chantier, voire les deux en même temps.
Comme d'habitude, aucun animal n'a souffert ou n'a été blessé pendant les prises de vue...


Voici les photos du samedi :
en Solo, cliquez ici !
en Side, cliquez ici !

Pour le dimanche, c'est plus compliqué, une lumière "étrange" et des mesures incohérentes m'ont fait abandonner les prises de vues. Pas le même objectif que le samedi, et des surexpositions massives, il en reste malgré tout quelques-unes regardables :
en Solo, cliquez ici !
en Side, cliquez ici !

Puis quelques images du Coyote Racing team, cliquez ici !


Sur le nombre de photos prises, certains n'y seront pas, désolé...
Je ne prends pas systématiquement tout le monde, mais je vois juste passer des formes et des couleurs et c'est un instant qui est figé.
Si vous trouvez que certain(es) sont plus souvent photographiés, c'est qu'ils (elles) font plus de tours que vous, donc plus rapides :)
Les Sides sont par ici, cliquez ici !
Les Solos sont là, cliquez ici !
Quelques images d'ambiance et les photos des Coyotes, cliquez ici !


Donc pour cette édition des Coyotes, les images seront classées par la couleur des "pastilles" des séries.
Avant de démarrer, une petite pensée pour les commissaires de piste, et pour ceux qui oeuvrent pour alimenter ce beau monde, avec le chef...
Merci également à Camara Pau pour avoir parfaitement nettoyé mon capteur, pas une retouche à faire à cause des taches !

Toutes les séries sont en ligne, du moins celles que j'ai vues :

- série rouge

- série bleu (2 temps)

- série orange (sides)

- série blanche (sides)

- série verte

- série jaune


C'est en ligne, particularité : j'ai divisé en groupes mes différentes prises de vue.
Groupes ne signifie pas "série", c'est un peu au hasard en fonction de ma présence sur la piste.
La succession d'images est cohérente, mais il peut y avoir plusieurs séries dans un groupe...
Certaines séries peuvent être passées au travers, certains pilotes n'y sont pas, d'autres y sont plusieurs fois... c'est le hasard absolu. Enfin presque, car la Zerton de JP Persohn y faisait sa première apparition et Jean-Pierre posait ses roues pour la première fois aux Coyotes.
Ce n'est pas complètement un hasard si certains noms qui sonnent bien à l'oreille des anciens, voire des plus jeunes, se retrouvent souvent, quelques exemples : Alain Michel, Pasolini, Mike Di Meglio...

À vous de les retrouver :)

Donc le groupe 1, c'est ici !
Le groupe 2, c'est ici !
Le groupe 3, c'est ici !
Le groupe 4, c'est ici !
Quelques portraits, ici !
Les Side-cars, c'est ici !

Autre évènement pour nous, le retour sur la piste (en tant que photographe) de mon jeune frère, il y avait plus de 25 ans que nous n'avions pas été ensemble derrière nos boîtiers, merci à Laurent Tomas de l'avoir permis. Je le remercie également pour m'avoir proposé d'accéder à ses manifestations après une déconvenue à Moto Légende, son bail court toujours (99 ans) et j'espère que celui qui prendra sa suite continuera dans le même sens. Sinon il sera traité de "coyote à foie jaune", quoique c'est déjà leur nom, et le foie jaune, c'est déjà fait aussi ;)
Son site naitra un jour, moins fourni que le mien car ses archives ont été presque toutes détruites par une inondation.

Petite parenthèse pour montrer que l'esprit des Coyotes est vif et qu'il ne manque pas de bras pour l'organisation...

Bonne visite !!


Comme c'est de la machine d'époque, ce sont des photos à l'ancienne "dans le filé" pour que cela soit meilleur :)
Petite vitesse d'obturation pour obtenir des roues qui tournent et des fonds en fondu.

Les premiers sont les solos, cliquez ici !

Les Sides-cars sont ici !

Un petit tour dans les stands pour voir des gens sympathiques, c'est ici !

Les derniers solos sont ici !

Merci encore à Laurent Tomas pour l'organisation de ces journées, vu le sourire des participants et des spectateurs, on sent que c'est une bonne thérapie.
Merci également aux commissaires qui m'ont facilité les accès, tout particulièrement sur une passerelle, ce qui m'a permis quelques vues inédites.
Et surtout merci à ceux qui m'ont envoyé des messages de sympathie, donc encouragé à continuer de fixer par l'image le temps qui passe. Et tout particulièrement, et par ordre d'arrivée dans la conversation, Hugues Mallet, Alain Michel, Claude Monchaud...

En attendant une page de liens, allez voir du côté de chez Hugues Mallet..., autre témoin de nos passions !


Nous y voilà, toutes les images sont en ligne, et cela pèse !

J'ai séparé par grandes catégories, soit les Sides, les Solos.

Puis quelques vue en détails, des Portraits pour bien voir les "valises" créées par un samedi soir un peu difficile pour certains...

Un passage par la prégrille et quelques machines dans les stands, c'est ici !

Et puis, on m'a souvent fait remarqué que cela manquait d'érotisme, exotisme il y a (les sides ?), mais érotisme non ! donc exceptionnellement il y aura de la fesse sur mon site, il faut cliquer ici !!

Bonne visite... et merci encore pour l'invitation et le spectacle.


Donc ce fut un week-end avec les yeux dans le bleu, tellement beau que je n’ai pas pris le risque d’être sur la piste l’après-midi… Les photos sont prises le matin, fin de matinée pour le samedi, pour cause de recherche du "patron" qui donnait l’autorisation d’accès piste… Sésame autour du bras, je me rétamais sous le tunnel qui mène à la passerelle Dunlop. Un mélange subtil d’eau et d’huile avait eu raison de l’adhérence des chaussures de randonnée… Heureusement le précieux objectif était encore dans sa housse, housse qui a encaissé le choc et l’a protégé de l’immersion. C’est vrai que la moto c’est dangereux, surtout à pieds !

Donc les images du samedi c'est ici...

Et pour le dimanche, c'est là...

Merci les Coyotes pour ce week-end "en famille", vous portez haut les couleurs de l'esprit motard, celui qui est insoluble dans la politique et la bêtise humaine...


N'ayons pas peur des mots, ce fut une totale réussite. Convivialité, amabilité, passion commune, accès photographe facilité, tout le monde discute avec tout le monde, que du bonheur. Enfin pas pour tous, il y a eu aussi des coups de soleil sur des mollets poilus (Coyote à t-shirt jaune...), des faces rougies autant par le plaisir que par les coups de soleil, des douleurs à force d'arpenter les allées, mais on n'était pas obligé !

Donc ce clin d'œil à Claude a dû être suffisamment appuyé pour qu'il nous voit, d'ailleurs quand je regarde les nuages, j'ai parfois l'impression que certains sont retaillés pour mieux tenir le ciel. Qu'en courbe d'autres passent mieux, que même les rayons du soleil ont une drôle de trajectoire, il y est certainement pour quelque chose !

Puisque c'était pour lui, démarrons par sa production et quelques images en action des superbes machines, en cliquant ici !

Je ne sais pas si c'est l'ambiance détendue qui était contagieuse, mais je n'ai jamais loupé aussi peu de photos. Je me suis risqué à la basse vitesse pour faire des "filés à l'ancienne" et malgré le poids de l'optique, il y a du résultat. Difficile de faire un tri, donc voici une nouvelle série...
Maintenant place aux voit... pardon aux sides :)

Et la dernière fournée avant de partir en vacances.

Voir des machines des années 70 dans un tel état est vraiment formidable, merci à ceux qui les restaurent. Merci également à ceux qui "collectent" des machines de Grand Prix et qui les confient à des pilotes lors de manifestations telles que celle-ci. Merci donc Alain Cortot pour ta superbe collection. La visite de pilotes de renom officialise encore plus cette manifestation. Merci à Sandrine, Éric, Hubert, Guy et Pierre (un bien beau prénom...) pour leur soutien. Merci surtout à Laurent Tomas et son équipé soudée qui a fournie le cadre qui a permis aux Coyotes de tenir la route, feront-ils un jour le freinage aux Moto-Légende ? Après tout Ago, qui a une faiblesse marquée pour le foie gras, serait parfaitement choyé chez nous...


Le premier qui dit "Coyotes rassemblement de vioques" vienne me voir, j'ai plein d'autres jeu de mots aussi marrants... Euh ça concerne aussi les photographes, c'est même pas vrai que c'était que des vieux, y avaient aussi des anciens (très), des plus très jeunes (y a longtemps), enfin bon ne jouons pas sur les mots !
Qu'est-ce que j'ai dans mon fourre-tout ? mon Nikon comme d'habitude ! c'est quoi ça ?... c'est pour faire des datations au Carbone 14, hop attention, c'est juste pour donner un âge aux bécanes !.
Comment ça on peut pas dater un objet inerte, mais elles parlent, en passant à côté de la Vincent de Serge elle m'a bien dit "tu montes chéri", bon je suis fidèle et ma BM me regardait d'un œil bizarre (en fait elle a toujours un œil bizarre avec son phare plus petit...).
Bien, puisque ma prose ennuie certain(e)s je passe quelques images pour détendre, vous allez moins faire les fiers en vous voyant...

Cliquez avec vigueur sur cette ligne...