Nous y voici, afin de conjurer un mauvais sort, je suis arrivé avec mon gris-gris. Et bien cela a marché, le ciel était gris avec des avions gris !
Pour être précis, le matin c'était grisaille, voire léger crachin. Un certain nombre d'appareils étant effectivement gris.


Le problème de la prise de vue au téléobjectif, c'est que le vide entre l'appareil et le sujet se rempli de gouttelettes d'eau qui brouillent l'image. Dans l'après-midi, le ciel s'est dégagé, la montée en chaleur a créé des turbulences faisant onduler les images. Je sais, jamais content le photographe, et le matériel ? Et bien on atteint la limite des capteurs quand on vise dans le ciel, avec 800 ISO, des sujets peu contrastés. Heureusement les outils de postproduction (Aperture...) m'ont bien aidé pour équilibrer les images un peu trop diaphanes.

Pour ce qui est du capteur d'appareil photo, Nikon, dans sa bonté infinie, a décidé de sortir un capteur plein format ce mois de juillet. Trop tard pour le "Tiger Meet", mais bienvenue pour la suite.

Trêve de bavardage, voici comment se déroule l'action, les liens vers les galeries seront en bleu. Donc au fil des mots il suffira de cliquer sur le bon mot, par exemple nous pourrions commencer par une vue statique des appareils. Puis continuons sur l'ambiance qui régnait pendant les phases d'atterrissage/décollage, à noter que la petite information concernant les photographes à escabeaux n'a pas été complètement comprise... Toujours pénible pour les autres d'avoir des morceaux d'individus qui bouchent la prise de vue d'un avion. Je suggérerai une visée laser sur l'appareil photo, visée modifiée pour découper ceux qui masquent la vue, l'escabeau c'est le 4 x 4 en ville, un manque d'éducation et un mépris des autres.

Puis le ciel s'anime, commençons par nos hôtes, les Étendard de notre Marine. Puis passage à la Suède avec son Saab JS39 "Grippen". Un gros morceau, beaucoup d'images pour ces F16, ils étaient plus nombreux et passaient plus souvent...

Les hélicoptères étaient également très présents, du Merlin EH101 au MI24 qui nous ont fait un superbe ballet.

Une vue des décorations des appareils, aussi bien volants que roulants...

Les F/A 18 qui ont pu bénéficier d'un ciel parfois dégagé, les Mirages F1 dont le gris allait bien avec le ciel. Plus modernes, les Mirage 2000 nous ont fait quelques arrivées en patrouille serrée.

Tiens, il reste des Nord 262 en service ? suivi par un Falcon de la même maison (la Marine...).

La Royal Air Force nous montrait ses (...) Puma.

Toujours la Suède, avec son célèbre SAAB 105.

Avant le final, du moins le mien, un hommage aux pilotes qui sont venus se présenter aux photographes avec leurs appareils, à noter les notes d'humour discrètes :)

Un appareil très européen, le Tornado. Il nous a joué des airs avec son système d'inversion de poussée, très visible sur certaines images.

Et enfin, mon préféré depuis 20 ans, le Rafale, versions Marine et Air. Une bien belle machine, dont le dernier décollage ultracourt en a bluffé plus d'un !

Si vous trouvez les prises de vue "basique", c'est parfaitement normal. Ce n'était pas un meeting aérien (il avait lieu le dimanche) mais une journée réservée aux "spotters", les avions ne faisaient pas de démonstration, mais partaient en mission et en revenaient. Donc des phases de décollages et d'atterrissages. Nous n'avons pu rester pour la journée JPO du dimanche, Landivisiau c'est plus de 900 km de la maison. Et il fallait bosser le lundi matin.

Un petit coucou à la maison Nikon qui prêtait son matériel à qui le demandait, ce ne fut pas mon cas car j'aime bien utiliser "mon" matériel réglé à ma main. Et je le regrette car un D3 aurait été plus efficace par ce temps gris. Mais ne boudons pas notre plaisir, ils ont volé, ce qui était l'essentiel.

Amitiés aux "French lovers".


Attention, toutes ces images sont © Pierre GABRIELE, aucune utilisation sans un accord écrit de l'auteur...
Aucune utilisation sur Facebook n'est autorisée !

Pour une utilisation autre que personnelle, contactez-moi ici...