Le Tiger Meet, fantasme des photographes avides de couleurs sur objets volants identifiés...
Déjà arriver au bon endroit c'est un parcours facile... si on ne se fit pas aux coordonnées GPS fournies.
J'ai utilisé ces coordonnées qui m'ont amené sur un chemin défoncé, face (mais loin) de la base, au bord de l'eau.
Nou étions quelques véhicules à avoir choisi cet itinéraire destiné à détruire nos véhicules :)
Après recalage sur Plans d'Apple, celui-ci m'a amené à la bonne porte.
Accueil sympathique, filtrage ultra-rapide, ensuite c'est un peu le flou, surtout quand on ne parle pas la langue.

L'emplacement des spotters ? un espace énorme, beaucoup de possibilités de prises de vue, parfait.
Un ciel bleu, mais bleu...
Petit vent frais sur zone (relativement) juste ce qu'il fallait.
Beaucoup de rumeurs ont plombé un peu l'ambiance, pas de spotter l'après-midi, rien ou journée grand public le lendemain.
Là il vaut mieux parler espagnol, je pense que quelques français ont diffusé de fausses informations.
Donc départ à 13h, pariant sur le fait que l'on allait être débarqué à 14h.
Mauvaise pioche, cela a repris dans l'après-midi, tant mieux pour ceux qui y ont cru.

Place aux images, néanmoins intéressantes, du matin :

En vrac, cliquez ici !

Le Casa, cliquez ici !

Les F16, cliquez ici !

Les F18, cliquez ici !

Les Typhoon, cliquez ici !

Les Saab J39, cliquez ici !

Les Rafale, cliquez ici !

Le Mirage 2000, cliquez ici !

Les Tornado, cliquez ici !

Les Hélicoptères, cliquez ici !

avec une mention spéciale pour le Mi 35/24 des Tchèques, quelle décoration !